Nos services

Les poêles et brûleurs à pellets sont de plus en plus utilisés dans les salles de séjour. La raison en est simple : ces petits granulés de forme cylindrique sont neutres en matière de CO2 et moins chers que les combustibles plus traditionnels.

Qu’est-ce que c’est ?

Les pellets sont fabriqués à partir de sciure compressée de déchets de bois non traité, et sont de forme cylindrique. Ils ne contiennent ni colles ni autres agents de liaison chimiques. Les résines présentes dans le bois assurent en quelque sorte leur cohésion aux pellets. Il arrive que leur couleur diverge légèrement. L’adjonction de feuillus en est la cause. Pourtant, les fabricants ne jurent que par les pellets composés à 100% de résineux pour les meilleurs résultats. Actuellement, on expérimente même des pellets à base de maïs, de graines de tournesol et de toutes sortes d’autres végétaux. Leurs résultats ne sont pas aussi bons que ceux obtenus avec le bois : la quantité de cendre est plus élevée et leur valeur calorique moindre. Sans compter qu’ils peuvent endommager les cheminées et boucher les poêles.

Différence de qualité ?

Le diamètre des pellets est d’environ 6 mm et leur taille va de 10 à 30 mm. Le diamètre d’un pellet ne peut pas dépasser cinq fois sa taille. Plus ils sont compressés, mieux cela vaut. Les pellets de bonne qualité sont brillants. Si ce n’est pas le cas, il se pourrait que certaines substances y aient été ajoutées. Leur surface ne peut présenter aucune fente ni rainure. Les pellets de bonne qualité se distinguent en outre par leur faible émission de poussière, leur taille uniforme et leur label de qualité. Pour être sûr d’avoir acquis un produit de qualité, on peut effectuer un test au moyen d’un peu d’eau. Les pellets de bonne qualité se dissolvent complètement dans l’eau pour aller se déposer directement sur le fond.

Combien ?

Le contenu en énergie de deux kilos de pellets équivaut à un litre de mazout. Il faut savoir qu’un système de chauffage central consomme en moyenne 300 kg de pellets par an et par kW de perte de chaleur. Un poêle à pellets de 10 kW consomme donc environ 3.000 kg de pellets par an, et un m³ de pellets correspond à environ 320 litres de mazout.

 

Les avantages?

Economique et stable

Se chauffer aux pellets, c’est la chaleur du bois à prix doux et stable.

Contrairement aux énergies fossiles, le bois n’est pas soumis aux fluctuations du marché du pétrole.

Efficace

Son pouvoir calorifique est élevé (proche de 5KWh/kg)

Energie chaleureuse

Les poêles et inserts à pellets vous permettent de bénéficier d’un chauffage performant tout en profitant du plaisir des flammes.

Ecologique

Contrairement aux énergies fossiles, il ne participe pas à la problématique du CO2 (on utilise uniquement la biomasse)

Energie propre

Le transport et le stockage du pellet ne représente aucun risque pour la société et l’environnement. Pas de marée noire, ni de problématique de déchets radioactifs ou polluants.

Crée un développement local durable

Sa fabrication et sa distribution créent des emplois, éliminent intelligemment les déchets de l’industrie du bois et augmentent l’autonomie du pays.

Energie facile

Choisir le chauffage aux pellets plutôt qu’au bois, c’est dire « au revoir » aux corvées de chargement et de décendrage. Le réservoir alimente directement le poêle grâce à une vis sans fin. Et grâce à un très faible taux de cendre (1% voire moins), un nettoyage hebdomadaire est suffisant.

Energie performante

La haute technologie de régulation des poêles vous garantit un rendement de combustion supérieur à 80%.

Energie moderne

Par leur haut pouvoir calorifique et sa standardisation (granulomètre), les pellets de bois vous permettent un niveau de l’automatisation complète de votre poêle.

Energie locale

Produite sur place, elle génère de la main d’oeuvre locale.